jane Blog > Artistes soutiennent le Jane Goodall Institute Belgique

Quatre artistes ont décidé de soutenir le Jane Goodall Institute Belgique à l’occasion des 80 ans de sa fondatrice. Sur le thème des grands singes, chaque artiste exprime à travers la photographie, la peinture acrylique ou l’aquarelle les émotions et la fragilité de nos plus proches cousins. Le Jane Goodall Institute Belgium remercie du fond du coeur tous les artistes pour leur générosité!

Les oeuvres seront exposées le 7 mai 2014 au Théâtre National et pourront être admirées avant et après la conférence de Jane Goodall. Nous avons également le plaisir de vous annoncer, que certaines de ces oeuvres seront mises en vente au profit du Jane Goodall Institute et plus particulièrement du centre de recherche de Gombe, Tanzanie.

Chimpanzees-120x80cm

“Three Chimpanzees”
Artiste: Alain Thimmesch

Spécificités:
Impression sur Chromaluxe, format 120 x 80 cm.
Œuvre unique avec certificat d’authenticité numéroté et signé.
Prix: 1850 Euro – l’artiste offre son oeuvre au Jane Goodall Institute et l’intégralité du prix de vente sera reversé au projet à Gombe.

VERSION ENCADREE:
* Reproduction sur du papier high quality Fuji Crystal Archive
FRAMED VERSION:
* Reproduction of the artwork on high quality Fuji Crystal Archive
• Taille de la reproduction: 60 x 40 cm
• Cadre en aluminium + Blanc et mat: 50 x 70 cm
• Nombre de copies limitées: 25 copies
• Certificat d’authentification numéroté et signé
• Prix : 249 Euro *** 100 Euro seront reversés au Gombe Research Center.***

photo (2)

En hommage à Jane Goodall “Tendresse”
Artiste: Aline Goffard

Spécificités:
Peinture acrylique sur toile.
Cette oeuvre est un cadeau de l’artiste pour le Jane Goodall Institute Belgium et n’est pas mis en vente.

En savoir plus sur les artistes:

Alain Thimmesch (www.alainthimmesch.net)

À l’instar de la nature et des animaux, l’art et la photographie ont toujours fait partie de la vie d’Alain Thimmesch. L’animal est pour lui une source d’inspiration inépuisable, dont il restitue la beauté à travers des oeuvres intimistes et très personnelles. La photographie constitue toujours la base de la création mais le résultat final est bien plus élaboré : le sujet est extrait de son contexte et intégré sur une feuille vierge où voit le jour une oeuvre personnelle, sublimée par un art propre à l’artiste.

Chris Herzfeld (www.chrisherzfeld.com/)

Formée à La Cambre (Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels, Bruxelles) dans les ateliers d’art contemporain de photographie et de peinture, Chris Herzfeld vit et travaille entre Bruxelles, Paris et Tampa. Egalement chercheur en philosophie des sciences (Centre Alexandre Koyré – Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales & Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris), elle a réalisé différentes séries photographiques lors de ses recherches de terrain en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et en Afrique, dans des sanctuaires destinés aux grands singes (Congo-Brazzaville,
République Démocratique du Congo), ou lors de travaux menés avec les Massaïs Kisonko du Sud-Kenya. Ses portraits de grands singes ont été plusieurs fois exposés et ont fait l’objet d’une publication chez Odile Jacob.

Yves Fagniart (www.yvesfagniart.com)

Animé depuis son plus jeune âge par la passion de la nature, le peintre animalier belge Yves Fagniart, né en 1959, pratique l’art naturaliste depuis plusieurs années. Son mode d’expression favori est l’aquarelle, l’originalité de ce peintre réside dans son approche naturaliste et sa transcription des ambiances dans la nature. Ses aquarelles sont un alliage de lumière, d’atmosphère et d’amour de faune sauvage, où l’animal et le biotope ont autant d’importance. Depuis plus de 10 ans, Yves Fagniart sillonne et répertorie divers espaces naturels en Europe et en Afrique pour y peindre sa faune et la
beauté de ses espaces naturels.

Aline Goffard (www.alinegoffard.simplesite.com)

Après avoir suivi une formation aux arts décoratifs à Liège, Aline Goffard fait des études scientifiques en pharmacie, puis exerce dans le domaine de la biologie clinique son premier métier. Collectionneuse dans l’âme, elle renoue des années plus tard avec sa passion des arts et ouvre son propre magasin au Sablon. Elle se spécialise dans les bijoux anciens et relance la mode des bijoux des années ’40 puis celle de la Fashion Jewelry sous sa marque déposée “Glamour of Hollywood” des années ’30 – ’60 à un niveau international. Des années se sont écoulées et elle peut enfin reprendre ses pinceaux et s’adonner librement à ses premières amours: la peinture. Elle suit des cours à l’Académie de Watermael-Boitsfort où elle expose ses premières toiles en 2008.

Retour au blog