Protection du Parc National de Gombe: reconnaissance par l’UNESCO

Protection du Parc National de Gombe: reconnaissance par l’UNESCO
04/10/2018 Vasiliki Boukouvala

🌳 Le Parc National de Gombe est surtout connu pour les recherches de Jane Goodall. Avec sa belle nature, caractérisée par des vallées abruptes et une végétation forestière qui s’étend des prairies aux forêts en passant par la forêt tropicale, il ne s’agit pas seulement d’un foyer pour les chimpanzés, le parc abrite également une large variété d’autres espèces animales. Les Réserves de la forêt, une partie de Lac Tanganyika ainsi que le Parc de Gombe forment ensemble l’écosystème Gombe Masito Ugalla.

En juillet 2018, cet écosystème fut reconnu comme « Réserve officielle de la biosphère » par l’UNESCO. Ces réserves rassemblent les efforts de conservation de la biodiversité et les activités humaines à travers l’utilisation de ressources naturelles durables.

Le Global Board de l’Institut Jane Goodall et son réseau sont très reconnaissants envers l’UNESCO et le gouvernement de Tanzanie pour leur précieuse reconnaissance.

Voici ce que le Dr. Jane Goodall pense de cette importante nouvelle :

“C’est une merveilleuse nouvelle. J’espère que ça permettra à plus de reconnaissance d’un endroit vraiment unique, véritable foyer pour presque toute la population de chimpanzés qui résident en Tanzanie et aussi pour beaucoup d’autres animaux et leurs habitats. Espérons que cette importante reconnaissance attirera davantage de financement pour encourager les efforts de conservation et pour améliorer la vie des communautés locales, et pour, enfin, créer de nouvelles collaborations dans la conservation. J’espère également que nous serons capable d’introduire le programme humanitaire et environnemental pour les plus jeunes de l’Institut Jane Goodall, Roots&Shoots, dans toutes les écoles au sein de la Réserve.Félicitations à toutes les personnes qui ont travaillé avec diligence pour faire de ce rêve une réalité.”