webinar ‘Pandémies, faune et élevage intensif d’animaux’

webinar ‘Pandémies, faune et élevage intensif d’animaux’
11/06/2020 Webmaster

Jane on pandemicLe 2 juin 2020, la célèbre éthologue Dr. Jane Goodall déclara devant une audience européenne de plus de 1.250 participants réunis par internet que nous sommes en fait responsables de la pandémie actuelle. Covid-19 et la crise climatique se sont réunis pour clairement nous faire passer le message suivant, la santé et le bien-être des personnes, des animaux et de l’environnement sont interdépendants les uns des autres. Dr. Goodall rappelle aux consommateurs que leurs choix quotidiens ont un énorme impact sur l’environnement et le bien-être animal.

Dr. Jane Goodall a pris la parole au cours du séminaire en ligne intitulé ‘Pandémies, vie sauvage et pratique d’élevage intensif’ organisé par l’association Compassion dans le monde agricole. Cet événement comprenait une introduction par Stella Kyriakides, Commissaire Européenne à la Santé et à la Sécurité Alimentaire, assistée par sept Membres du Parlement Européen émanant des principaux groupes politiques.

  • Stella Kyriakides, Commissaire Européenne à la Santé et à la Sécurité Alimentaire, déclare: “la pratique de l’élevage intensif a produit une abondance de nourriture mais aussi et en Europe particulièrement, généré un énorme gaspillage et dans certains cas beaucoup de souffrance animale. Ces phénomènes m’interpellent fortement. Ces manquements soulèvent des questions au niveau éthique et sont inacceptables tant au niveau social qu’environnemental. Les citoyens sont en droit d’espérer mieux et il est de notre devoir d’instaurer un juste équilibre entre des pratiques durables et une nourriture abordable. Le bien-être animal fait partie de mes priorités. Il en a toujours été ainsi car c’est un problème qui me tient à cœur.”

  • Janusz Wojciechowski, Commissaire Européen à l’Agriculture, dit: “Nous soutiendrons en permanence une agriculture et des pratiques d’élevage pérennes comme alternative à une pratique d’agriculture industrielle intensive et je suis convaincu qu’ensemble avec les Etats Membres et aussi l’aide des citoyens, nous arriverons à faire de grands progrès durables dans ce domaine.”

  • Jane Goodall, PhD, DBE, Fondatrice du Jane Goodall Institut & UN Messenger of Peace, dit: “Tous les animaux ont de l’importance, chaque animal est un être unique tout autant que chaque être humain et à ce titre, tous méritent compassion, respect et bienveillance. Chacun de ces milliards d’animaux de ferme ou victimes de trafic est un individu. Un être doté de capacités et de sentiments. Détruire la faune sauvage ou exploiter les animaux dans des fermes d’élevage intensif démontre un non-respect total de la vie. Cela a engendré des conséquences pour toute l’humanité ainsi que nous avons pu le constater par la crise du Covid-19. Nous avons déclenché cette pandémie nous-mêmes par notre manque total de respect envers les animaux et envers notre planète.”

  • Dr Jane Goodall ajoute: “J’ose espérer que la pandémie du Covid-19 nous réveillera! Nous en sommes responsables; nous avons le devoir de mieux traiter les animaux. Nous sommes arrivés à un point de non-retour dans notre relation avec le monde sauvage. Une des leçons à tirer de cette crise est de changer nos manières d’agir. Les scientifiques nous alertent, si nous voulons éviter de futures crises, nous devons modifier grandement notre alimentation et nous orienter vers des denrées plus riches en végétaux. Pour sauver les animaux, la planète et la santé des enfants, orientons-nous vers un futur, rationnel, durable et compassionnel.”

  • Philip Lymbery, Global CEO of Compassion in World Farming, commente: “Le coronavirus s’est avéré efficace pour nous rappeler que pour s’assurer demain du bien-être des gens, il est urgent d’arrêter l’élevage industriel. Si nous n’endiguons pas l’incubateur de virus que constitue le fait de concentrer un grand nombre d’animaux en cage, serrés et confinés et favorise la mutation de virus, la prochaine pandémie n’est pas très éloignée. Dans cette guerre contre ces ennemis invisibles, il n’y a jamais eu un message plus puissant pour nous rappeler que protéger les animaux, c’est aussi nous protéger nous-mêmes.”

Dr. Goodall a conclu en affirmant qu’elle restait confiante dans la jeunesse pour s’éloigner des pratiques actuelles. Elle nous a témoigné de son attachement enthousiaste au programme ‘Roots & Shoots’ de son institut, dédié à la jeunesse.