Sanctuaire de Chimp Eden

Situé dans la magnifique réserve naturelle de 1 000 hectares d’Umhloti, à 15 kilomètres de Nelspruit, le sanctuaire pour chimpanzés d’Afrique du Sud de l’Institut Jane Goodall (JGI) abrite des chimpanzés qui ont été déplacés de leur habitat naturel en Afrique.

Chimp Eden a été créé en 2006 et est le premier et le seul sanctuaire de chimpanzés en Afrique du Sud. Ce sanctuaire de chimpanzés JGI rapproche le monde des chimpanzés de l’humanité par le biais de l’éducation et de l’écotourisme. L’objectif de ce sanctuaire est de sauver les chimpanzés qui ont survécu au commerce de viande de brousse, qui sont devenus orphelins, qui ont été vendus sur le marché illégal des animaux de compagnie ou qui ont été traumatisés après avoir été utilisés comme divertissement dans les cirques, les stations balnéaires et les boîtes de nuit.

La vie des primates à Chimp Eden est heureuse, mais leur comportement joyeux cache une histoire tragique. Chacun de ces chimpanzés a été sauvé par l’Institut Jane Goodall, principalement de l’exploitation forestière et du commerce de viande de brousse qui y est associé. Alors que les adultes sont tués, les bébés sont gardés comme animaux de compagnie ou vendus dans toute l’Afrique.

Lika a été maintenue pendant des années dans une cage sombre en briques à Luanda, en Angola. Il lui a fallu beaucoup de temps pour s’adapter aux autres chimpanzés – elle n’en avait pas vu depuis que sa famille avait été tuée. Nina était une petite orpheline, confisquée à des chasseurs de viande de brousse au Soudan. Elle et les autres petits du Soudan – Thomas, Dinka, Zee et Charlie – ont toujours tendance à rester ensemble. Quelques autres ont été sauvés de cirques. Zac et Guida étaient enchaînés à des arbres à l’extérieur d’une boîte de nuit à Luanda et étaient gravement sousalimentés. On leur avait également appris à boire de l’alcool et à fumer des cigarettes pour amuser les clients, et leur fourrure tombait. La guérison de Zac, en particulier, a été l’une des plus
spectaculaires de Chimp Eden de l’Institut Jane Goodall.

Il est peu probable que ces chimpanzés puissent un jour être relâchés dans la nature, simplement parce que les conditions sont périlleuses pour eux sur tout le continent. Mais ici, ils vivent une vie de chimpanzés semi-sauvages – ils cherchent leur nourriture, interagissent entre eux dans des enclos immenses et arborés dans cette réserve naturelle de 1000 hectares, et mangent une nourriture saine. Ils sont traités avec une gentillesse constante, ce qui était rare dans leur vie antérieure.

Fondé en 1977, l’Institut Jane Goodall poursuit les recherches pionnières du Dr Goodall sur le comportement des chimpanzés. Ces recherches ont transformé les perceptions scientifiques de la relation entre les humains et les animaux. Le sanctuaire de chimpanzés d’Afrique du Sud est fier de faire partie de l’Institut Jane Goodall. Jane Goodall Institute est un leader mondial pour l’effort de conservation et de préservation des espèces et des habitats menacés, et en particulier des chimpanzés.

Une trentaine de chimpanzés vivent au sanctuaire de Chimp Eden. Commencez à rencontrer 2 d’entre eux : Bazia et Amari.

Photo crédit: JGI Afrique du Sud